Archives du mot-clé : snet

juin
07

Eclairage sur l’histoire des farines animales …

Un travail réalisé par Marc LELEUX, docteur en histoire des mondes modernes et contemporains Université de Lille 3 (IRHIS).

Il met en lumière les stratégies des industriels (SNET), des politiques et du syndicat CGT. Entre chantage à l’emploi et fausses promesses, la santé publique est loin de leurs préoccupations.

Un travail  qui apporte un nouvel éclairage, permettant de comprendre les évènements actuels, menés par les mêmes acteurs …

La centrale thermique d’Hornaing figure depuis des décennies parmi les
établissements industriels les plus pollueurs de la région Nord-Pas-de-Calais. Déjà, le 23
février 1990, un arrêté préfectoral avait autorisé les Houillères du bassin du Nord-Pas-de-
Calais, alors propriétaires du site d’Hornaing, à « éliminer par incinération (…) les déchets
goudronneux résultant du fonctionnement de leurs installations », déchets dont la combustion
génère des émissions de gaz nocifs, et ce, par dérogation aux normes environnementales.

Accéder aux travaux.  (travaux mis en ligne avec l’autorisation exclusive de l’auteur)

A découvrir:

De Marc LELEUX     Histoire des sans-travail et des précaires du Nord  (Septentrion presses universitaires)

mar
06

Encore!

A moins d’un mois de sa fermeture définitive, la centrale d’Hornaing (SNET E-ON) gratifie ses riverains d’un beau panache noir pour un énième redémarrage.

Certains se disent excédés par le bruit et les poussières issues de l’exploitation erratique de cette centrale qui a trop vécue. (suivre l’activité de la centrale sur Twitter)

Le sentiment d’être exposé à un risque industriel majeure a aussi fait son apparition parmi la population.

Redémarrage du 6-03-2013 18h30

Redémarrage du 6-03-2013 18h30

jan
13

A toute vapeur!

Le 10 janvier 2013 les rejets de la centrale d’Hornaing offrent une configuration intéressante (et assez fréquente): le mélange des panaches de fumées du réfrigérant et de la chaudière.

La centrale vue du groupe scolaire Lafargue d'Hornaing

La centrale vue du groupe scolaire Lafargue d’Hornaing

Mélange des panaches de fumées, réfrigérant et chaudière

Mélange des panaches de fumées, réfrigérant et chaudière

Pourquoi est-ce intéressant?

Que se passe-t-il réellement lorsque les deux panaches se mélangent?

APRES a depuis longtemps critiqué la non prise en compte de cette configuration de rejets dans les modélisations et les simulations.
De plus, on ne s’intéresse plutôt à ce qui est émis, rarement à ce qui retombe, et sous quelle forme on retrouve les retombées.

Le phénomène de spéciation

La spéciation chimique d’un élément est la distinction entre les différentes formes de liaisons possibles (les espèces) de cet élément dans un environnement donné. (wikipedia)

Autrement dit, le mélange des panaches constitue une modification de l’environnement des rejets, et par conséquent une probable transformation de ceux-ci.

Des composés à priori peu dangereux individuellement (…) peuvent former des combinaisons chimiques dont la dangerosité est élevée. Ce risque n’est malheureusement pas évalué.

En ce qui concerne la centrale d’Hornaing:
- la centrale est hors d’âge (40 ans, un incident technique sérieux en 2012),  au milieu d’une zone urbanisée, à proximité de groupes scolaires.
- le réfrigérant est trop proche de la cheminée de la chaudière (comparé à d’autres centrales), favorisant ainsi le phénomène.
- le charbon brûlé ici est de basse qualité. les rejets sont ceux d’une centrale à charbon: SOx (oxyde de souffre), NOx (oxyde d’azote), poussières, CO2 ….
- l’eau utilisée dans le réfrigérant (traitée pour éviter la propagation de bactéries de type légionella), vient de la Scarpe, rivière fortement polluée en métaux lourds ( voir étude du  S.A.G.E)
Que se passe-t-il donc au milieu de ce panache blanc et gris?
Quelles sont les retombées sur les alentours? (cultures, élevages, villages et villes jusqu’à Saint amand les Eaux au nord)

De nombreuses questions qui restent sans réponses, faute d’études, de volonté politique et à cause d’intérêts autres que celui de l’état de santé de la population …..

mai
24

Inquiétude des riverains

L’inquiétude des habitants d’Hornaing s’est accrue le 23 mai 2010 face aux rejets de la centrale thermique.

Une épaisse fumée noire s’est échappée durant toute la journée. Les riverains ont noté de fortes odeurs de soufre, de suies et de mazout lourd, ainsi qu’un bruit important inhabituel.

SNET Hornaing

L’association a immédiatement contacté la DREAL, l’ARS et la SNET afin d’obtenir des informations et des explications.

* Réponse du responsable environnement de la SNET le 28-05-2010 qui propmet de nous faire parvenir sous une semaine « tous les éléments de réponse utiles » ….

* Dans un courrier adressé au président de l’association APRES, la SNET écrit que « nous avons truqué la photo pour rendre la fumée plus sombre » (contre photo de leur part prise d’un autre endroit, on peut aveuglément leur faire confiance, eux n’auraient pas eu l’idée de l’éclaircir …).
Nous tenons à disposition de la SNET plusieurs photos prises de différents endroits qui montre que le panache est toujours aussi noir!